STEMENTIEL

Hub éducatif dédié à la démarche STEM

Digital

Biais humains et biais des IAs

Cette activité vise à mettre en évidence que les humains tout comme les IAs ont des biais, ou autrement dit, qu’ils ne sont pas neutres. L’expérience acquise (le milieu où une personne a grandi ou sa culture pour un humain, ou les jeux de données et algorithmes pour une IA) influe fortement sur la perception qu’aura un humain, ou une IA, dans une situation donnée. Elle s’inscrit dans un parcours de 6 activités sur l’IA, qui peuvent aussi être abordées de manière indépendante.

Utiliser une IA dans un programme

Si on vous disait qu’il ne faut pas forcément être un expert IT pour entraîner une intelligence artificielle à la reconnaissance d’images ! Cette ressource propose aux jeunes de faire paire parler un personnage dans Scratch pour qu’il dise ce qu’il voit avec la caméra. Elle permet de découvrir comment intégrer une intelligence artificielle entraînée à reconnaitre des images dans un programme et d’introduire la programmation par blocs à l’aide de Scratch. Cette activité s’inscrit dans un parcours de 6 ressources pédagogiques sur l’IA, qui peuvent aussi être abordées de manière indépendante.

Apprentissage automatique et algorithmes

Cette activité débranchée (sans ordinateur) permet d’aborder les mécanismes d’apprentissage automatique et d’algorithmes omniprésents en matière d’intelligence artificielle et, plus spécifiquement, l’apprentissage par renforcement en utilisant des « machines » physiques jouant au jeu de Nim. Elle s’inscrit dans un parcours de 6 activités sur l’IA, qui peuvent aussi être abordées de manière indépendante.

C’est quoi l’intelligence artificielle ?

Cette activité débranchée vise à explorer les perceptions des jeunes à l’égard de l’intelligence artificielle et à susciter une réflexion pour élaborer une définition de celle-ci. Elle permet de questionner la représentation que se font les jeunes de l’Intelligence Artificielle avant de la définir. Il s’agit ensuite de générer un questionnement sur ce qu’est l’IA, ce que ça n’est pas et introduire le concept d’algorithme et l’apprentissage automatique. Cette activité s’inscrit dans un parcours de 6 activités sur l’IA, qui peuvent aussi être abordées de manière indépendante.

Les mystères du son

Les élèves s’approprient la notion de niveau d’intensité sonore en plaçant sur une échelle de bruit des sons de leur quotidien.Ils émettent des hypothèses sur la position relative des bruits qui leur sont familiers et utilisent un outil de mesure (l’application FizziQ Junior, disponible sur tablette) pour les confirmer ou les infirmer.

Après avoir listé des sons du monde qui les entoure, les élèves vont les classer, selon eux, du moins fort au plus fort. Ils vérifieront leur ressenti en effectuant des mesures objectives grâce à l’application FizziQ Junior et construiront alors une échelle correcte représentant les différences de niveau sonore. Ils apprendront qu’au-delà d’un certain seuil, certains bruits sont dangereux pour leur ouïe.

Data Walk : L’IA dans nos villes

L’activité consiste à se promener dans une ville afin de comprendre comment le monde numérique est connecté à l’environnement urbain physique. Une attention particulière est accordée à la collecte et à l’utilisation des données : quelles données sont collectées et traitées, et dans quelle mesure s’agit-il de données personnelles ?

L’activité est idéale pour les classes dont l’école est au cœur d’une ville ou pour les sorties scolaires en milieux urbains.

Retour en haut